Quelles sont les principales missions d'un éducateur canin ?

Pour apprendre au chien le respect et l’obéissance, le recours à un éducateur canin se révèle nécessaire. Il s’agit d’un professionnel ayant pour mission principale de bonifier la relation entre le chiot et son maitre à travers l’enseignement des bonnes pratiques éducatives. Son travail est principalement axé sur l’animal, mais il se doit également d’apprendre au maitre les pratiques idéales pour mieux gérer son animal. Découvrez les différentes missions d’un éducateur canin.

Assurer l’éducation du chien

Pour éduquer le chien avec réussite, l’éducateur canin devra faire preuve de bienveillance, de patience, d’écoute, de positivité, de cohérence et d’autres qualités pouvant garantir le bien-être de l’animal. Il faut préciser que l’animal a des capacités propres à lui et il assimilera les consignes à son rythme.

  • Une attitude positive : il est important de se montrer bienveillant et positif pour mettre en confiance le chien. S’il lit en vous du stress, de la colère et de la négativité, il pourrait se renfermer sur lui-même.
  • Une grande patience : le chien peut apprendre rapidement certaines tâches, mais d’autres pourraient prendre plus de temps. La répétition est un élément crucial pour l’apprentissage et lui permettra de mieux assimiler les enseignements antérieurs.
  • La régularité : l’éducateur canin est appelé à revenir régulièrement sur certaines notions avant que le chien ne les retienne définitivement. Solliciter rarement son chien est déconseillé, car il aura du mal à intégrer même les gestes classiques.
  • La compréhension : pour bien éduquer le chien, le professionnel doit se mettre à sa place. Plus il le connait, plus aisé lui sera-t-il d’y arriver. L’animal n’est pas un Homme, mais il éprouve des besoins et a des ressentis. S’il reprend les mêmes erreurs, l’éducateur doit se demander s’il n’est pas lui-même fautif à une étape de son enseignement.

Par ailleurs, un éducateur doit apprendre à écouter l’animal avec attention, mais aussi l’encourager face aux erreurs et le féliciter pour les bons gestes.

Dresser le chien

Plusieurs méthodes s’offrent à l’éducateur lorsqu’il s’agit de dresser un chien.

  • Leurre : grâce à la friandise, il peut guider l’animal convenablement et obtenir le résultat escompté.
  • Le clinker : Cette étape consiste à orienter le chien en cliquant/récompensant chaque étape vers le geste souhaité. Pour lui apprendre à rejoindre son coussin à une heure donnée, il faudra cliquer/récompenser 4 fois : quand il regarde son couchage, prend sa direction, le touche et y dispose ses 4 pattes.
  • La capture : il faudra le récompenser chaque fois qu’il adopte un comportement souhaité. Lorsqu’il se couche spontanément par exemple, le spécialiste peut dire « couché » et lui offrir une friandise.
  • L’imitation : Cette technique repose sur l’apprentissage social. Grâce à un protocole précis, l’éducateur apprendra au chien à imiter les gestes humains.

Au cours de l’apprentissage, le professionnel devra prononcer le mot à associer au comportement au moment précis où le chien adopte le comportement et non en amont.

La socialisation de l’animal

La socialisation du chien se fera avec un autre chien totalement sociabilisé ainsi qu’avec des Hommes. Il est également possible d’associer d’autres animaux inoffensifs à cette étape.

Pour commencer, l’éducateur canin devra mettre de la distance entre l’Homme choisi et le chien à sociabiliser. Il est crucial de faire usage d’un ton positif et récompenser régulièrement le chien pour ses bons actes. L’animal doit être exposé à plusieurs environnements, l’idée étant de réduire les risques qu’il devienne craintif.

Ce travail permettra au chien d’assister son maitre handicapé à chaque moment de sa vie. Avec un chiot destiné à une vie familiale, les exigences seront moindres, mais il doit bénéficier d’un bon équilibre et se sentir à l’aise dans son environnement et avec les êtres humains.

Laissez un commentaire en dofollow