Voyager avec un chien en camping-car. Le garçon handicapé et sa femme prouvent que rien n’est impossible

[ad_1]

Voyager avec son chien, rien n’est impossible !

Tout a commencé par de courts trajets. D’abord, ils ont été organisés par des agences de voyages, puis Klaudia et Robert ont décidé de chercher eux-mêmes des auberges. Ils ont voyagé pour la première fois en couple, laissant leur chien « chez les grands-parents » – Zyga. Cependant, il leur manquait si intensément à chaque voyage qu’ils décidèrent de l’emmener lors de leurs prochains voyages. En 2019, ils ont tous les trois fait du stop à travers l’Europe et l’Afrique et sont restés dans une tente. Le budget ne leur permettant pas de dépenser de grosses sommes d’argent, ils ont profité de la courtoisie des chauffeurs (principalement des camionneurs). De plus, ils ne voulaient pas exposer leur chien au stress lié au vol – l’aîné Zigzag n’avait pas volé en avion jusqu’à présent – et d’ailleurs, avouons-le, le tourisme en attelage est une plus grande source de souvenirs divers qu’un vol hermétique en avion. A eux trois, ils ont visité, entre autres, l’Espagne, le Maroc et l’Ukraine, en stop sur quelques milliers de kilomètres ! Le handicap de Robert, la compagnie d’un chien et le manque de fortune n’étaient pas un obstacle au voyage – ils ne sont que dans nos têtes. Rien n’est impossible!

2020 a été marquée par une pandémie. Voyager à l’époque était presque impossible. Pendant ce temps, Robert et Klaudia ont créé un foyer temporaire pour de nombreux chats. De cette façon, ils voulaient utiliser la période de la pandémie pour faire le bien, transformer le « oisif » assis entre quatre murs en un objectif positif. Ils ont aidé de nombreux chats, sont devenus un refuge pour eux. Ce n’était pas la première fois pour Klaudia – dans le passé, elle le dirigeait pour les chiens.

En 2021, les restrictions liées au virus se sont de plus en plus assouplies. Encore une fois, il était possible de voyager sans trop de crainte. Malheureusement, avec le temps, la santé de Zyga a commencé à se détériorer. Le chien a eu des cataractes pendant plusieurs années, ses reins ont commencé à souffrir et l’animal devait constamment prendre de l’insuline à cause du diabète. Et l’insuline doit être stockée dans des conditions appropriées – l’auto-stop ne les garantissait pas. Alors Robert et Klaudia ont décidé de faire un pas de plus vers des voyages conjoints avec le chien, afin qu’ils soient à la fois confortables et sûrs pour lui. Pour stocker correctement l’insuline pendant le voyage, ils ont acheté et remis à neuf un camping-car avec un réfrigérateur – un vieux Volkswagen T4. Cependant, le destin avait d’autres plans pour eux trois. Zyga est décédé le 31 mai 2021 – il n’a pas fait les premiers voyages en bus avec ses tuteurs. Deux jours après sa mort, ils ont adopté un chien de 4 ans, qu’ils ont nommé Miś. Il a comblé le vide laissé par le bien-aimé Zigzag (ce n’était pas la première perte d’un animal dans la vie du couple). En octobre 2021, avec leur nouveau compagnon à quatre pattes – Teddy – ils partent ensemble pour un voyage en camping-car.

Des chiens adoptés par un couple en Turquie et en Bulgarie attendent un nouveau foyer chaleureux

Ils sont partis pour la Turquie. Ils y ont passé 7 mois, visitant le pays et nouant des relations avec les locaux. Pas seulement les bipèdes. Ils étaient indifférents au sort des animaux de compagnie qu’ils rencontraient. Ils ont essayé d’aider, entre autres, trouvé des chats et des chiens sans abri. Ils ont trouvé, entre autres, ronronnant Dzidzia, à qui ils ont fourni un traitement – malgré l’aide, le chat est mort au bout de 3 semaines. Cependant, le destin leur a donné une autre mission. Le jour de sa mort, ils rencontrèrent un adorable chien blanc. Ils l’appelaient Koks. A cette époque, le chiot avait 3-4 mois et venait de perdre ses premières dents. Ils partirent avec lui et Teddy pour un nouveau voyage. Direction? Bulgarie. Tous les quatre ont traversé la frontière turco-bulgare en camping-car et ont décidé de découvrir les charmes du nouveau pays. L’un d’eux était… Asen. Le chiot a couru tout droit hors des buissons lorsqu’ils se sont arrêtés pendant leur voyage. Il a été évidemment abandonné par quelqu’un dans un désert total. Et comme le bon cœur de Robert et Claudia ne leur permettait pas de laisser le chien dans le besoin à leur sort, ils l’ont adopté. Et donc dans le camping-car, il y avait du monde, bien que joyeux – deux bipèdes (techniquement un bipède et un unijambiste :)) et trois quadrupèdes. Robert, Klaudia et Miś sont partis en voyage depuis la Pologne en trois, ils sont revenus après 7 mois en Turquie et 4 mois en Bulgarie… en cinq.

Actuellement, le couple recherche de nouveaux tuteurs pour les Koks et Asen adoptés. Les chiots sont vaccinés et pucés, sous la surveillance vigilante des vétérinaires. Robert et Klaudia coopèrent avec l’Animal Care Society en Pologne et espèrent que leur histoire permettra à deux merveilleux chiens de trouver un foyer responsable et aimant.

Alors qu’ils cherchaient de nouveaux propriétaires pour les chiots, le couple a un peu ralenti ses déplacements, mais ils songent déjà à partir. Direction la plus proche ? Maroc – lui et Teddy y apparaîtront au mariage d’amis qu’ils y ont rencontrés.

Vous pouvez trouver beaucoup plus d’informations sur la passion du voyage, l’amour des animaux, un style de vie légèrement nomade, plein de liberté, de non-abandon et de motivation sur le profil instagram de Robert et Klaudia : @3stopywpodrozy. Là, vous pouvez également leur parler de l’adoption de deux chiens merveilleux – Asen et Koks. Le couple tient également un blog de voyage où ils décrivent leurs voyages et conseillent de voyager avec des animaux de compagnie.

[ad_2]